Aide pour les littéraires et non littéraires. De belles histoires à découvrir...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dissert' sur le roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
almi

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Dissert' sur le roman   Jeu 17 Déc - 8:57

Sujet: Un roman doit-il ouvrir les yeux du lecteur ou bien lui permettre de s'évader?


L'épopée, ancêtre du roman, est le récit des péripéties d'un héros dans un univers merveilleux.
Un roman doit-il ouvrir les yeux du lecteur ou bien lui permettre de s'évader? Ce récit en prose contant les aventures d'un personnage principal transporte le lecteur dans un monde de rêve, mais peut également avoir pour fonction de le faire réfléchir. Nous verrons dans une première partie en quoi le roman permet au lecteur d'exercer son esprit critique ; puis, dans une deuxième partie, nous nous intéresserons à l'aspect imaginatif de ces œuvres littéraires.

   De nombreux romanciers ont pour vocation de faire prendre conscience au lecteur de la réalité. Celle-ci peut s'exprimer de différents manières.
Tout d'abord, le roman se veut souvent défenseur des opprimés et, pour cela, dénonce les injustices sociales. Ainsi Stendhal, dans Le Rouge et le noir, considère que le roman "est un miroir que l'on promène sur une grande route". Il peut s'agir de décrire la misère et les conditions de vie déplorables de la classe ouvrière, exploitée par le patronat. Germinal d'Emile Zola, met en exergue ces inégalités à travers le personnage d'Etienne Lanthier, porte-parole du marxisme, qui demande à faire réviser le Code du travail. Il ouvre ainsi les yeux aux autres employés ainsi qu'au lecteur sur la situation précaire des mineurs. Il peut également s'agir d'une remise en question du système judiciaire et pénal. Certains écrivains dévoilent le rôle de la pauvreté, qui pousse à commettre des délits, voire des crimes, ce qui forme un cercle vicieux. Ainsi Victor Hugo, dans son oeuvre Les Misérables, souligne cette misère sociale par l'intermédiaire de Jean Valjean, envoyé au bagne et banni de la société pour avoir dérobé du pain, contraint par la faim.
   Si dans la plupart des circonstances le roman éclaire les esprits sur les injustices de la société, il peut également offrir une réflexion sur la nature humaine.En effet, vertains personnages sont prêts à toutes les audaces pour parvenir à leurs fins et gravir l'échelle sociale : c'est le cas notamment de Georges Duroy dans Bel-Ami de Guy de Maupassant, séducteur sans scrupule qui tente par la ruse d'acquérir un statut social. L'auteur dénonce ici les arrivistes et en avertit le lecteur. D'autres personnages, sans être fourbes ou malveillants, sont au contraire rejetés par la société. Ainsi, Balzac, dans le Colonel Chabert, expose un héros de guerre porté disparu que sa femme refuse de reconnaître et exclut de son entourage, révélant au lecteur l'égoïsme et l'ingratitude du genre humain.
   Les travers des Hommes sont donc mis en relief dans les romans afin de sensibiliser le lecteur sur la nature humaine, lui ôter ses illusions et lui montrer la vie telle qu'elle est, en le préparant au pire.

   Le roman a fréquemment pour but d'éveiller le lecteur à la réalité, que ce soit sur le plan social ou humain. Toutefois, de nombreux romans se distinguent par leur ,rôle d'échappatoire et de divertissement, ce qui se traduit,par un moyen d'évasion donné au lecteur.
Ce dernier a souvent besoin de s'échapper de la routine quotidienne, ou peut éprouver l'envie de connaître le monde sans voyager. Grâce au roman, il est ainsi emmené dans des contrées lointaines et exotiques. Tel est le cas de Robinson Crusoé, dans le roman éponyme de Daniel Defoe, personnage qui découvre une île du Pacifique ainsi que des indigènes en même temps que le lecteur. Ce roman, écrit par un Anglais, a permis de faire profiter ses compatriotes d'une évasion de l'autre côté de l'hémisphère, le temps de la lecture. On peut aussi citer Michel Strogoff, écrit par Jules Verne, roman dont l'action se déroule dans les steppes de Russie. Le roman offre également au lecteur la possibilité d'accéder à un univers fantastique ou merveilleux qui n'existe que dans son imagination et le fait rêver. Ainsi, Ulysse, héros de L'Odyssée d'Homère, combat des monstres, cyclopes et éléments personnifiés.
Cependant, il n'est pas nécessaire de voyager très loin géographiquement pour rêver, ni même d'être confronté à de récits invraisemblables. le lecteur peut trouver une source d'inspiration en pénétrant une partie de la société qu'il ne connaît pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dissert' sur le roman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Le roman du charme / Guy Le Prat éditeur /Paris
» [Collection] Roman de Cape et d'Epée (Tallandier)
» [Pennac, Daniel] Comme un roman
» [En ligne!] Histoire du roman feuilleton
» [thème]Le roman de Western hors collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
beststoryforever :: Cool School :: Le cours de Francais du lundi matin-
Sauter vers: